Porquerolles en plongée : protozoaire dérivant en Méditerranée

Vogue la galère…

Au gré du vent de la Méditerranée

Qui n’a jamais aperçu, flottante à la surface de l’eau, toutes voiles dehors, cette étrange créature bleue…

Monstre marin ou extra-terrestre converti à la vie maritime ?
La physalia n’est pas une méduse de Méditérranée comme le plus grand nombre pourrait le croire mais un hydrozoaire plutôt fréquent dans les Antilles, en Floride, aux Bahamas, dans la mer des Sargasses et également en Mer Méditerranée.

Les voiles de Saint-Tropez du règne animal :o)

L’animal marin Physalia physalis flotte telle une voile traditionnelle à la surface de l’eau grâce à un penumatophore, laissant dériver de longs tentacules extrêmement urticants.

Le pneumatophore a la forme d’un flotteur et est rempli de gaz permettant d’observer des couleurs différentes en fonction de l’angle de vue, et d’autres conditions (chaleur notamment, …) : rose, bleu, violet, pourpre.

Ce flotteur mesure environ 15 cm, couramment jusque 20, voir 30 cm pour certains de ces animaux.

Ces tentacules, fins et rétractiles, peuvent fréquemment mesurer jusqu’à 30 mètres de long chez les adultes, et certains records sont enregistrés à plus de 50 m de longueur totale!

Plongeurs, nageurs : danger !!!

Le pouvoir urticant de la galère portugaise (il faut entendre le mot galère comme un bateau ancien) est très intense car les nématocystes présents excrètent un venin particulièrement toxique dès qu’un contact avec la peau a lieu.

La brûlure provoquée en cas de contact avec un animal, y compris l’Homme, est hautement marquée et violente.

Même échouée sur la plage, les tentacules conservent leur pouvoir d’envenimation très longtemps, jusque 2 mois suivant le décès!

 

Même si les brûlures sont graves, elles sont rarement mortelles, au contraire de ce qui peut exister avec certaines méduses.

Régulièrement, le traitement médical d’urgence est nécessaire et les blessures peuvent prendre des semaines à guérir. En cas d’envenimation marine, allez directement à un poste de secours sans vous frotter sinon, la situation empire!

Pour retirer les restes des tentacules, on enduit la surface touchée de mousse à raser qui va détacher les morceaux de tentacules de la peau : il reste alors à supprimer l’ensemble avec un bout de carton rigide ou même une carte bancaire peut aider à cette dernière opération.

Malte & Gozo